16 novembre 2017

L’économie française confirme son embellie, portée par l'industrie

La Banque de France vient de publier ces estimations pour le dernier trimestre. Le PIB, le produit intérieur brut a augmenté de 0,5%. Cela est dû, notamment, à de bons résultats dans l’industrie.

Une dynamique que l’on retrouve surtout dans les secteurs de la métallurgie, la chimie et l’automobile. Depuis la crise de 2008, jamais autant les carnets de commandes n’ont été aussi garnis. Seuls l’aéronautique et la pharmacie ont connu un léger tassement.

Sur le terrain, de nombreux secteurs reprennent des couleurs. C’est le cas du bâtiment qui a profité d’une hausse de demande de logements des ménages. Ou bien encore du secteur des services, excepté l’hébergement et la restauration.

Climat des affaires amélioré

Globalement, le climat des affaires en France ne cesse de s’améliorer et les défaillances d'entreprises sont en baisse continue, depuis un an. Désormais, le nombre d’ouvertures d'usines dépasse légèrement celui des fermetures : 112 créations pour 84 disparitions en dix mois.

Des nouvelles de bon augure pour Emmanuel Macron. L'économie française enchaîne quatre trimestres de croissance supérieure à 0,5 %... Une prouesse inédite depuis 2011. Ce qui conforte l’hypothèse du gouvernement qui prévoit, cette année, une croissance d'1,8%.

Retrouvez cet article sur "www.rfi.fr" et ici en téléchargement

Partager cette page :

Demandez votre badge

Le formulaire de demande de badge sera accessible à partir de mi-novembre, pour être averti dès l’ouverture, renseignez les informations ci-dessous

20 novembre 2017

La France veut entraîner l’Europe dans la course à l’intelligence artificielle

Si la France n’a pas pris la tête de la révolution numérique, elle a les atouts pour devenir un leader de l’intelligence artificielle en associant ses partenaires européens, selon le ministre de l’économie Bruno Le Maire.
Lire la suite
20 novembre 2017

La France veut entraîner l’Europe dans la course à l’intelligence artificielle

Si la France n’a pas pris la tête de la révolution numérique, elle a les atouts pour devenir un leader de l’intelligence artificielle en associant ses partenaires européens, selon le ministre de l’économie Bruno Le Maire.
Lire la suite

© 2017 tous droits réservés. Mentions légales